Rechercher
  • Sof'

NOMADISME, ou comment trouver SA place...


Mongolie : montage d'une yourte

En août 2009 je rencontrais la Mongolie et ses nomades pour la première fois et ce voyage allait marquer en moi le début de changements profonds dans ma vie. De retour chez moi je décidais de faire du tri et de me séparer de beaucoup d’objets, livres et autres choses qui ne m’étaient plus nécessaires.

En août 2012, à défaut de la Mongolie, je m’envolais au Kirghizstan avec ma vie résumée en une grosse valise et deux caisses qui allaient suivre. En effet, je me suis séparée de tout : meubles, vaisselle, livres, bibelots... En février 2013, après de nombreux déboires avec l’université à Bichkek, j’arrivais enfin en Mongolie... où j’allais poursuivre mon chemin d’initiation chamanique qui me mènera, à plusieurs reprises en Sibérie sur les bords du lac Baïkal.

En octobre 2014, je rentrais en Europe, en Belgique puis au Luxembourg, épuisée nerveusement et physiquement et avec seulement 200 euros en poche. Durant ces deux années passées en Asie centrale je suis allée au bout de moi-même, repoussant sans cesse mes propres limites et devant faire confiance à la Vie, à l’Univers et aux merveilleuses personnes rencontrées qui m’ont apportée écoute, soutien, réconfort et aide matérielle.

Après 10 mois au Luxembourg, sentant que ma place n’était pas là, je me mis de nouveau en quête un travail à l’étranger, cherchant vainement un job en Sibérie, c’est finalement à Moscou que j’atterrissais.


Moscou : station de métro "Smolenskaya"

Août 2018, voilà donc 6 ans de nomadisme et 17 ans au total vécus hors de France et je m’apprête à m’envoler pour la Turquie... où, pour la première fois depuis ces 6 années, je sens, je sais que ma place est là, que ce pays parle à mon cœur, a su l’apaiser et l’accueillir avec légèreté... sans que j’ai besoin de me battre ou de forcer quoi que ce soit pour y arriver. Et cette fois, je peux dire que c’est plus ce pays qui m’a choisie au départ, plus que je ne l’ai moi-même choisi... Mais je suis totalement tombée sous son charme et, étrangement, je m’y sens pleinement chez moi.

Et ça sera, très certainement ma dernière expatriation...

Ce que ce mode de vie nomade m’a enseigné, ce sont les valeurs essentielles de la vie, savoir qui je suis vraiment et par dessus tout, faire confiance à l’Univers et ouvrir les bras pour accueillir ce qui ce présente.

Infinie gratitude à toutes celles et ceux qui m’ont soutenue et encouragée au cours de ces 6 années.

Vous êtes formidables, je vous aime et vous emporte dans mon cœur à Ankara...

21 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout